Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Quelques chiffres

Activités économiques, industrielles et touristiques de la Charente-Maritime

 

L’agriculture

Les calcaires argileux de l’Aunis sont propices à la culture céréalière, tandis que les calcaires crayeux et marneux de la Saintonge sont plus adaptés à la vigne. Les marais constituent des herbages favorisant le développement de l’élevage. Au nord du département, la région de Marans accueille des établissements avicoles. La sylviculture est présente dans le sud du département.
La Charente-Maritime, en 2010, compte 7 400 exploitations agricoles, soit une diminution de 26 % en 10 ans.

 

Activités liées à la mer

La pêche

En 2012, la flotte de pêche de la Charente-Maritime regroupe 12 navires hauturiers pratiquant la pêche au large et 208 navires pratiquant la pêche côtière ou la petite pêche. Les principaux ports de pêche sont : La Cotinière, La Rochelle-Chef-de-Baie et Royan.

 

La conchyliculture

Premier département de France dans le domaine de la conchyliculture, la Charente-Maritime regroupe 1 252 entreprises qui représentent environ 3 600 emplois directs permanents, auxquels s’ajoutent 4 500 emplois occasionnels et saisonniers.

 

L’aquaculture marine

En 2012, le département de la Charente-Maritime regroupe 3 fermes aquacoles marines implantées sur les îles de Ré et d’Oléron, spécialisées dans l’élevage de différentes espèces de poissons et de coquillages.

 


L’industrie

L’industrie départementale est relativement diversifiée. La quasi-totalité des secteurs d’activité sont représentés. Certains d’entre eux ont cependant un poids plus important, en particulier la chimie, le caoutchouc, les plastiques, l’agroalimentaire et le travail des métaux qui totalisent près de 45 % des effectifs salariés. C’est une industrie de petites et moyennes entreprises qui représente 11 % de l’emploi total du département. 3 établissements comptent plus de 500 salariés. L’industrie est essentiellement localisée dans le nord du département, en particulier autour des zones portuaires, principalement La Rochelle - Surgères et Rochefort - Tonnay-Charente.

 

Artisanat et commerce

C’est un secteur économique important dans le département. La Charente-Maritime regroupe 41 % des entreprises artisanales de la région. À la fin avril 2013, l’équipement commercial du département en grandes surfaces comprend 524 magasins de plus de 300 m² de surface de vente situés en majorité dans les agglomérations importantes ou à leur périphérie. Pour ces établissements, la superficie totale de vente est passée de 533 495 m² à 584 789 m², celle des hypermarchés (64 035 m²) progressant notamment de 17,04 %.

 

La plaisance

La zone côtière du département de la Charente-Maritime constitue un secteur particulièrement privilégié pour le développement de la navigation de plaisance. En 2002, la flotte de navires de plaisance immatriculés représente plus de 45 199 unités, voile et moteur confondus (source : Affaires maritimes - 2002). Le port des Minimes avec 4 500 anneaux est le plus grand port de plaisance de la côte atlantique.

 

Le transport de passagers

Routier

Il s’agit essentiellement de transport scolaire : 26 000 élèves sont transportés chaque année (source : Conseil départemental de la Charente-Maritime). En 2012, le transport urbain compte 25 lignes pour le secteur de La Rochelle, 8 pour Rochefort, 3 pour Saintes et 12 pour Royan.

 

Ferroviaire

En 2013, environ 115 trains circulent sur le département de la Charente-Maritime, soit 9 000 voyageurs quotidiens.

 

Aérien

L’aéroport de La Rochelle - Ile de Ré a vu transiter plus de 217 000 passagers en 2014, sur 14 lignes régulières. La capacité des avions accueillis va jusqu’à 198 passagers.

 

Nautique

Le trafic maritime hors côtier s’effectue depuis le port de La Rochelle - La Pallice et représente 23 escales et 26 000 passagers en 2015. Pour le trafic côtier, on compte une trentaine de bateaux à passagers. La capacité d’accueil de ces navires va de 23 à 500 personnes. 338 000 passagers ont été transportés en 2013. Le port de Royan est le point d’accueil du bac du Verdon qui transporte jusqu’à 600 passagers et 150 véhicules.

 

 

La santé

Les équipements du département comprennent plus de 400 établissements sanitaires (secteurs public et privé) dont 270 pour les personnes âgées. Les 50 entreprises de transport sanitaire dans le département disposent d’environ 100 ambulances de type A, 60 de type B et 250 véhicules sanitaires légers.

Dernières interventions

Mercredi 06 décembre 2017

Accident de la circulation

Mercredi 29 novembre 2017

Feu d'appartement

Fil rouge, l'actualité du SDIS 17

Lundi 11 décembre 2017

Album photo : cérémonie de la Sainte-Barbe...